Le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim a salué la fin de l’épidémie d’Ebola en Guinée dans une déclaration publiée ce mardi à Washington.  

 

«Mes collègues du Groupe de la Banque mondiale et moi-même félicitons la population et le gouvernement guinéen d’avoir franchi cette importante étape. Ils ont fait preuve d’une remarquable détermination dans la lutte contre Ebola depuis le signalement du premier cas d’infection dans la Guinée rurale il y a deux ans», note le communiqué.  

 

Le président de la Banque Mondiale rappelle tout de même que « nous devons toutefois rester vigilants pour que le nombre de cas reste nul et continuer à soutenir la Guinée face à l’énorme coût humain et économique d’Ebola. Nous devons aider résolument les survivants et toutes les personnes éprouvées par le virus, tout en nous souvenant des milliers de Guinéens et des agents de santé héroïques qui ont perdu la vie», a-t-il indiqué.

 

Selon Jim Yong Kim «le Groupe de la Banque mondiale est déterminé à apporter son soutien à la Guinée, au Libéria et à la Sierra Leone tandis qu’ils s’efforcent de mettre fin à cette épidémie meurtrière, reconstruire leurs économies et renforcer leurs systèmes de santé.

 

‘’Nous ferons tout notre possible pour aider ces pays et le monde à prévenir une autre pandémie mortelle”, a-t-il conclu. Pour son action contre Ebola, le Groupe de la Banque mondiale a mobilisé «1,62 milliard de dollars pour financer la lutte contre l’épidémie d’Ebola et les opérations de redressement.»

 

Ce montant se compose d’un financement de «1,17 milliard de dollars fourni par l’IDA — fonds du Groupe de la Banque mondiale consacré aux pays les plus pauvres — et d’au moins 450 millions de dollars apportés par l’IFC, autre entité du Groupe de la Banque mondiale, pour aider les pays concernés à soutenir le commerce, l’investissement et l’emploi.»

The road to national reconciliation

Visa 

Useful links

Print Print | Sitemap
© Embassy of the Republic of Guinea in Washington, DC