News

Un représentant de MSF chez l’ambassadeur de Guinée à Washington -

 

L’ambassadeur de Guinée à Washington M. Mamady Condé (photo) a reçu mercredi le représentant de Médecins Sans Frontières basé à New York le Dr. Andres Romero, venu solliciter la collaboration de la mission guinéenne pour un meilleur suivi des dispositions visant à endiguer la fièvre hemorragique à virus ebola qui sévit dans la sous région.

 

Au cours des entretiens, le Dr. Romero a exprimé les préoccupations de son organisation face à l’interprétation des statistiques sanitaires par les médias, statistiques qui, selon lui, ne reflètent pas souvent la réalité sur le terrain.

 

Après s’être félicité du climat de bonne relation entre son organisation et les autorités guinéennes, le Dr. Romero a mis en relief les données actuelles portant sur l’assistance des Médecins Sans Frontières à la Guinée.

 

“A ce jour, nous avons 300 agents sur le terrain qui ont procédé à l’installation de deux Centres de Resilience et face au nombre de cas positifs enrégistrés au mois d’août, nous avons fourni plus de 600 lits”, a t-il noté.

 

Il a en outre souligné que l’épidemie a été enrayée au Sénégal et au Nigeria alors qu’elle demeurait encore rampante au Liberia et en Sierra Leone. Une situation qui, selon lui, exige une attention plus soutenue.

 

Pour sa part, l’ambassadeur Condé a salué les opérations de Médecins Sans Frontières dans son pays où, a t-il dit, l’épidemie aurait déjà été endiguée n’eut été sa propagation au Liberia et en Sierra Leone, deux pays qui partagent des frontières communes avec la Guinée.

 

Toutefois, des mesures strictes ont été prises au niveau national pour freiner la progression du virus. Dans ce cadre, M. Condé a rappelé le lavage régulier des mains, la suppression des accolades, le respect des consignes de sécurité à l’occasion des funérailles.

 

Mieux, a t-il poursuivi, des brigades de contrôle sanitaires sont mises au point et un centre de transit sécuritaire de riposte contre ebola vient d’être ouvert à Forécariah, sans compter la vaste campagne de sensibilisation en cours dans le pays.

 

Le diplomate guinéen devait conclure en mettant en relief les efforts en cours par sa mission aux Etats-Unis, visant à briser la psychose autour du virus à travers des conférences dans les établissements universitaires. De même au niveau des ONG locales et niveau des communautés afin de mobiliser les fonds nécessaires pour combattre le virus.

 

 

 

The road to national reconciliation

Visa 

Useful links

Print Print | Sitemap
© Embassy of the Republic of Guinea in Washington, DC