Le président Alpha Condé a invité jeudi 17 avril les investisseurs américains à accroitre leurs actions en Guinée, un pays aux riches potentialités économiques et touristiques mais récemment stygmatisé par la fièvre hémorragique à virus ebola en voie d’éradication dans la sous région.

 

“Il ne faut pas avoir peur d’Ebola. C’est une maladie et non une fatalité. Aucun étranger ne peut aller en Guinée aujourd’hui et contracter ce virus”, a rassuré le président Condé lors d’une table ronde organisée par le Corporate Council on Africa à laquelle ont participé ses homologues du Liberia et de la Sierra Leone.

 

Poursuivant son exposé, le chef de l’Etat a par ailleurs souligné que la Guinée est un pays ouvert et où il ya de nombreuses possibilités d’affaires pour les entreprises américaines, notamment dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, des mines et du tourisme avec des mesures incitatives, conformes aux standards internationaux.

 

Il a spécifiquement lancé un appel aux représentants du secteur privé à s’impliquer dans la construction du chemin de fer de Simandou, un projet de classe mondiale d’environ 650 km, reliant le Sud-Est de la Guinée jusqu’à la côte. En cela, il a invité l’Export-Import Bank, l’organisme de crédit à l’exportation des Etats-Unis, à les accompagner.

 

Suite à cette table ronde marquée par un déjeuner, le chef de l’Etat a poursuivi son offensive de charme au Capitole où il s’est entretenu en tête-à-tête avec le Représentant Ed Royce (photo), président de la Commission des Affaires Etrangères de la Chambre Basse du Congrés, parmi les nombreux législateurs américains du Sénat et de la Chambre qu’il a eu à rencontrer depuis mardi.

Les échanges ont porté sur le renforcement des relations entre la Guinée et les Etats-Unis, avec le président Condé demandant un soutien fort de Washington pour son plan destiné à la relance et la résilience post-Ebola,

 

Ce plan qui doit bénéficiez des mesures d’accompagnement, sera dévoilé vendredi lors d’une réunion au sommet avec le président de la Banque Mondiale Jim Yong Kim, et la Directrice du Fonds Monétaire International Christine Lagarde.

 

Au compte de cette dernière journée de sa visite,  le chef de l’Etat s’adressera également à la communauté guinéenne des Etats-Unis. La rencontre, prévue dans l’après midi, aura lieu dans un Hôtel de la capitale fédérale. 

 

AlloConakry

The road to national reconciliation

Visa 

Useful links

Print Print | Sitemap
© Embassy of the Republic of Guinea in Washington, DC